Alors que de nombreuses manifestations ont été annulées ces dernières semaines en France, le maire de Biarritz, Michel Veunac, a décidé de maintenir le grand rendez-vous des touristes et des habitants de la côte basque : le traditionnel feu d’artifice du 15 août sur la Grande Plage de Biarritz.

Invité chez nos confrères de France Info, le maire de Biarritz a rappelé que les mesures nécessaires de sécurité avait été prise. « J’ai mesuré, avec les services de l’Etat, qu’il était possible de sécuriser au maximum les lieux, compte tenu de la configuration des lieux. Si je n’avais pas pu le sécuriser, je ne l’aurais pas fait », a expliqué Michel Veunac ce mercredi 10 août 2016. Selon nos confrères de France Info, 150 agents, une centaine de CRS, des policiers et des militaires de l’Opération Sentinelle seront mobilisés à Biarritz ce lundi 15 août 2016.

Mais au même moment, les policiers municipaux de Biarritz menaçaient de faire jouer leur « droit de retrait » en raison d’un manque de force de sécurité pour ce 15 août. Par la voix de leur syndicat, ils dénoncent le manque de moyens humains et techniques autour de cet évènement. Selon nos confrères de Pyrénées Presse, ils estimeraient que « l’évènement est de nature à mettre gravement en danger les agents, mais aussi la population ». Le syndicat des policiers municipaux demande des moyens supplémentaires pour assurer la bonne sécurité de cet évènement festif.

Mise à jour à 16h11 : La Mairie de Biarritz nous informe que « à la suite de la réunion que le Maire a tenue ce matin [jeudi 11 août 2016, NDLR] avec les agents de la Police municipale, ces derniers ne donnent pas suite au droit de retrait porté par un syndicat et un moment envisagé. Les agents de la Police municipale de Biarritz seront à leur poste lors de la soirée du 15 août, au sein du dispositif renforcé de filtrage et de sécurité, mis en place par les autorités compétentes. »