C’est une page qui se tourne pour le (jeune) parti Les Républicains dans les Pyrénées-Atlantiques. Après cinq années passées au poste de Secrétaire départemental de l’UMP puis des Républicains, Max Brisson est appelé à laisser son poste au maire de Lons, Nicolas Patriarche. Avant de quitter ses fonctions au sein du parti de Nicolas Sarkzoy, l’élu de Biarritz a écrit aux militants.

« Le Président Nicolas Sarkozy m’a indiqué mardi dernier, son souhait de voir Nicolas Patriarche me succéder aux fonctions de Secrétaire départemental. Je lui ai indiqué que c’était un excellent choix et qu’il se situait dans la continuité du travail que j’ai accompli depuis cinq ans. Cette désignation s’inscrit dans une démarche de renouvellement de nos cadres qui s’est traduite par le changement de nombreux Secrétaires départementaux depuis le mois de décembre.

Au moment de quitter mes fonctions, je voudrais vous remercier du soutien constant que vous m’avez apporté.  Nous avons vécu ensemble une belle campagne présidentielle en 2012 malgré une issue qui n’était pas celle que nous aurions souhaitée pour le pays. Nous avons, dans un  contexte difficile dans notre département, renforcé nos positions  aux élections municipales et départementales comme en témoigne d’ailleurs la double élection de Nicolas Patriarche à la mairie de Lons et sur le canton de Lescar et des Terres du Pont-Long.

Après la chute bien compréhensible du nombre de nos adhérents en 2013, nous avons retrouvé en 2015 une belle dynamique. Les dernières élections internes se sont déroulées dans un contexte apaisé et ont permis l’installation aux postes à responsabilité d’une nouvelle génération. Nos six délégués, nos comités de circonscription, notre comité départemental et notre bureau ont été spectaculairement renouvelés. Ce sang neuf sera essentiel au moment des échéances de 2017. Les délégués élus et les comités constituent un maillage du territoire qui portera ses fruits pour les prochaines échéances.

Avec  Jacques Monget, Trésorier départemental, qui m’a accompagné pendant cinq ans et que je remercie, j’ai présenté le 19 mars dernier devant le comité départemental, des comptes témoignant d’une bonne santé financière de notre fédération et un budget primitif qui laisse des marges de manœuvre pour l’action.

Je souhaite plein succès à Nicolas. Il aura la difficile tâche de conserver l’unité de notre mouvement lors de l’organisation  des primaires. Il en a les capacités et le talent. Comme Premier Vice-président du Conseil départemental et comme Président de notre groupe au Parlement de Navarre, il pourra compter sur mon soutien. A Biarritz, comme Conseiller départemental et comme militant, je continuerai d’œuvrer pour notre famille politique. C’est avec plaisir que je vous retrouverai lors de nos prochaines rencontres. »