« Dès le 21 mars dernier, lors d’une réunion publique que j’avais organisée à Biarritz au sujet de la création d’une intercommunalité unique sur le Pays Basque, j’avais indiqué que je ne participerais à aucune opération de recours à la proposition préfectorale dès lors qu’une majorité des élus et des communes se serait prononcée en sa faveur.

Une majorité s’est aujourd’hui manifestée en ce sens. Je respecte ce vote. Même si, comme partisan depuis longtemps d’une institution Pays Basque, je continue à penser que la formule proposée par le Préfet surtout à des fins politiques, n’est pas adaptée au nécessaire développement de notre territoire et le freinera.

Mais comme je m’y suis engagé, je ne serai d’aucune démarche de recours, quel qu’en soit l’objet et quelle qu’en soit la forme, et je contribuerai à la nécessaire phase de préfiguration qui doit désormais s’engager entre les Présidents des 10 EPCI. »